Catégorie : Les auteurs

Marc Dubuisson

marc-dubuisson_m

Marc Dubuisson a 31 ans et vit à Bruxelles.

En 2005, il ouvre son premier blog BD sous le pseudonyme de « Unpied » et c’est là que les emmerdes commencent : plus de vie de famille, un caractère exécrable et une angoisse incessante comme meilleure amie, il sombre peu à peu dans l’égocentrisme et la mégalomanie. A la parution de son premier livre « La Nostalgie de Dieu » (issu du blog du même nom) en 2009, ça ne s’arrange pas : Il décide de révéler au monde sa véritable identité afin que ce dernier puisse mettre un patronyme sur celui qu’il devra désormais aduler. Première grosse déception pour Marc : le monde n’en a absolument rien à foutre. Qu’à cela ne tienne, en 2010, il remet le couvert avec « Le Complexe de Dieu ».

Le monde étant décidément trop ingrat pour assouvir ses désirs mégalomaniaques, Marc décide de créer sa propre fanpage Facebook car, comme dirait son ami onaniste (désolé Geoffrey) « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Entretemps, il remporte le Prix du Meilleur Premier Album des Lycéens Picards, décerné par une curieuse coïncidence par des lycéens picards. Il n’en fallait pas plus à Marc pour que celui-ci estime qu’il était temps de faire un peu bosser les autres tout en gagnant plus d’argent. C’est donc en octobre 2010 que sort le 1er tome du « Sexe Fort » sous-titré « est en péril », co-réalisé avec Pauline Perrolet et publié par Hachette. En 2011, ils sortent le deuxième tome « Le Sexe Fort fait de la résistance » dont le titre, avouons-le, était beaucoup moins prémonitoire que le premier.

La nostalgie de dieu au théâtre

Malgré ce premier bide, 2011 marque un tournant dans la carrière de Marc Dubuisson. En effet, une troupe théâtrale de parisiens totalement inconscients décide d’adapter son livre « La Nostalgie de Dieu » en pièce de théâtre qu’ils joueront au Théâtre de la Comédie Contrescarpe (Paris Vè) ainsi qu’au Théâtre de l’Antidote (Marseille IVème). Depuis, Marc se prend pour un auteur de théâtre et ne sort jamais sans son écharpe.

Après les « Grands moments de solitude de Michaël Guérin » sur le portail de webcomics Lapin.org, Marc prépare une nouvelle série dénommée Ab Absurdo.

Il dessine une chronique hebdomadaire sur le site Ventscontraires.net et écrit des scénars crétins pour le magazine Fluide Glacial.

 

nostalgie dieu