Catégorie : Bonus

Interview de Phiip par Têt2brick

Cette interview a été réalisée en décembre 2004 pour parano.be. Elle a surtout une vocation patrimoniale, et puis c’est trop mignon de lire un vieux truc comme ça…

Parano

Têt2brick Commençons donc par la question bateau habituelle : qu’est-ce qui t’a donné l’impulsion pour créer Lapin?

Phiip On a tous des rêves d’enfance, le mien c’était de devenir dessinateur de BD. Mais comme c’est un métier où tu es, genre, pas payé du tout tu vois ? j’ai choisi un vrai métier à côté de ça.

Et puis j’ai fait des tonnes de dessins, des dizaines de pages de BD toutes très moyennes. Et puis un jour, avec l’appareil photo numérique, j’avais fait un petit roman photo avec deux peluches, et je trouvais que ça rendait super bien !! Alors je me suis dit « tiens, si je me prenais une bière ? » et j’ai bu la bière en question, et j’ai vu que cela était bien.

Et puis une nuit, Georges Herriman, le créateur de Krazy Kat, m’est apparu en rêve dans un fantastique halo blanc, et il m’a dit : « c’est quoi comme bière que tu bois ? » et moi j’y ai dit « ben de la 3Monts » et il a dit « ah ouais, de la 3Monts, c’est cool », « hé ouais » j’ai répondu, « ouais ouais » il a ajouté, et puis d’un coup de brique il m’a donné le talent, la beauté et l’intelligence qui jusque là me faisaient défaut, et mes yeux se sont ouverts au monde en même temps qu’une nouvelle bouteille de 3 Monts.

Têt2brick : La question que se pose pas mal de gens c’est d’où vient ce ramassis de tissus puants qui te sert de personnage principal? (c’est du jeans au fait?)

Phiip Après, j’ai réfléchi avec mon cerveau tout neuf, j’ai découvert une nouvelle théorie de la relativité, je l’ai notée sur un bout de papier que j’ai perdu ensuite (c’est con), et je me suis dit que je devais créer mes propres personnages, parce que sinon ça comptait pas.

Alors j’ai profité d’un déménagement pour m’enfermer tout seul dans un coin avec un vieux jeans Levi’s tout pourrite (on peut reconnaître la marque dans les yeux, c’était un jean que j’avais acheté au Canada, et il était vraiment vraiment trop troué, je ne pouvais plus le porter sans caleçon sans que quelque chose ne pendouille, certes élégamment, mais quand même…) et je l’ai cousu pour faire un papillon. Bon, comme le papillon était un peu raté, j’ai fait comme si c’était un lapin, et tout le monde a gobé ça, hahahaha, bande de naïfs !

Après, j’ai regardé mon lapin et j’ai vu que cela était bien. L’ourse verte était la mascotte de la centrale nucléaire de Gravelines et le docteur Canard a failli devenir une étagère avant de faire la brillante carrière dans la médecine qu’on lui connaît.

Têt2brick Comment se sont passé tes premiers « contacts » avec le monde des webcomics, en particulier comment t’es tu fait connaître?

Phiip Ben, côté francophone, ça a pas été très dur, le monde des webcomics n’existait pas, alors qu’il est particulièrement développé dans l’internet anglophone (USA, mais aussi Australie, Angleterre, Canada…) Donc côté francophone, j’ai tout créé. Il n’existe pas d’autre BD qui paraisse quotidiennement sur internet. Hourra pour moi ! Pourquoi quotidien ? Tant qu’à se donner un challenge, autant que ça soit pas un challenge de pédé.

Par contre, côté anglophone, c’est une autre paire de manches. Le « marché » du webcomics est ultra-saturé, à un point qu’il est difficile d’imaginer quand on voit le désert francophone. Il existe des milliers de webcomics américains, et c’est très difficile d’émerger. Donc il faut s’inscrire dans les top listes, discuter avec les gens dans les forums, nouer des partenariats et des amitiés. Maintenant, je pense que beaucoup de gens connaissent l’existence de lapin/rabbit, et du type pas bien normal qui le crée et le traduit tous les jours…

Têt2brick Ca fait quoi de se retrouver dans le top 30 (voire mieux parfois) d’un site de classement anglophone?

Phiip En deux mots, ça me fait le zizi tout dur.

Têt2brick Où trouve tu l’inspiration pour un épisode par jour?

Phiip Le monde moderne est une source inépuisable d’absurde et d’idiotie, en général je me borne à recopier ce que je vois.

Têt2brick Tu pourrais nous donner ta méthodologie pour la création d’un épisode?

Phiip En deux mots ? copier-coller.

Têt2brick Plus ?

Phiip Disons que je dispose d’un fond global d’images, de décors et d’accessoires conséquent, construit au fil des années, donc je travaille de moins en moins en photos directes et de plus en plus en photomontages. En plus, c’est nettement plus rapide !

Les scénarios sont en général pensés par paquets de cinq ou dix le week-end. Si la série nécessite un nouveau décor, je vais le travailler le dimanche soir et il servira toute la semaine. Ensuite la veille au soir, vers 23h00, je commence à réaliser l’épisode tout en répondant à mes mails ou en visitant mon forum. En fonction de mon degré de concentration ça va prendre de 20 minutes (en deux langues) à une heure et demi.

Ça ne se voit pas (heureusement), mais les dialogues de lapin sont beaucoup travaillés, ainsi que la mise en scène (les silences, les cases où on parle). C’est souvent la quatre ou cinquième version qui apparaîtra dans l’épisode du jour, sans compter le temps passé dans mon canapé à regarder le plafond et à fignoler l’épisode (et souvent, comme c’est tard le soir, à m’endormir, puis me réveiller, me dire « merde ! déjà une heure du matin, ho noooon, et hop, je vais faire l’épisode, et le matin je suis nase, je me lève super tard, j’envoie l’épisode super tard et je me retrouve au boulot super tard… m’en fous, je suis chef, hahahahahaha !!!)

Têt2brick A lire les petits commentaires que tu laisses dans ta newsletter quotidienne tu es souvent en retard dans tes épisodes, c’est la vérité ou c’est juste pour le délire?

Phiip Les épisodes sont en général faits la veille au soir vers 11h30, minuit, pour de vrai. J’essaye par contre d’avoir tous les scénarii prêts le dimanche soir, ça me laisse le temps d’y penser, d’ajuster les dialogues, ou de trouver quelque chose de plus drôle que le scénario original.

Comme on l’a vu dans la question du dessus, je dois faire deux boulots, comics stripper et un petit boulot d’appoint dans le domaine de l’urbanisme et de la voirie (je suis donc bien aux 35 heures par jour.) Donc souvent, le matin, j’ai des rendez-vous. Si j’ai des RDV et que je ne me suis pas levé bien tôt, ben je suis alors mathématiquement en retard. Alors message court, citation pourrie et dicton à deux balles.

Mais comme l’épisode est fait la veille, j’ai toujours le temps pour le soigner. Quoiqu’il m’est arrivé de faire mes épisodes le matin même, juste avant de partir au boulot. Exercice risqué, parce que si y’a quelque chose qui fonctionne pas (le gag qui tombe à plat, les dialogues qui foirent) ben j’ai pas beaucoup de temps pour me retourner. J’ai même deux ou trois fois fait des épisodes entre midi et deux !!

Heureusement, les mails, commentaires, félicitations et demandes de dédicaces sur les seins des filles compensent largement tous mes efforts. Le seul reproche que je ferais à mes lectrices, c’est que je reçois encore trop peu de photos d’elles toutes nues (ou au moins le décolleté, allez quoi !)

Têt2brick Plus de 940 épisodes, à raison d’un par jour, depuis combien de temps « ça » dure plus ou moins? (Je pourrais tenter de calculer… naaaaan…)

Phiip Facile, le premier épisode a été envoyé par e-mail à une vingtaine d’abonnés de force le 2 avril 2001, parce que le 1er c’était un dimanche et je n’avais pas internet à la maison alors. Lapin devait au départ durer 15 jours, et puis ça a un peu dérapé… Au début, c’était juste une liste de diffusion par e-mail, j’ai dû faire le site parce que j’en avais marre que les nouveaux abonnés me demandent de leur envoyer les anciens épisodes. Le site n’a été ouvert que le 15 septembre 2001, soit près de 100 épisodes plus tard.

Aujourd’hui ça fait presque 4 ans que ça dure, et je n’arrive plus à me souvenir d’une vie sans les lapins. Je me couchais probablement plus tôt avant, mais maintenant, c’est indescriptible !!

Têt2brick En visitant ton site on peut remarquer de nombreux autres webcomics qui sont hébergés sur le même site que lapin, certains sont des créations originales d’auteurs francophones, d’autres sont des traductions de webcomics anglophones, c’est un type d’entraide qui est courante dans ce domaine?

Phiip Ca l’est aux US où il existe des sites communautaires comme DrunckDuck et Keenspace, qui proposent un hébergement gratuit à tous les webcomiques. Les autres communautés se forment autour des forums des top listes comme Buzzcomix ou Top Web Comics à l’époque.

Les autres comics strips que j’héberge (c’est en fait le portail lapin qui héberge tout le monde), c’est différent. Ce sont exclusivement des gens que j’aime bien et à qui j’ai demandé de venir sur lapin (Kouin, Yahourt, ou bientôt Maximi le clown, par de jeunes auteurs très talentueux et à l’humour proche du mien.)

On retrouve aussi Elftor et Ninja Blanc qui sont la traduction par moi-même de deux webcomics américains que j »adore. Il faut vraiment lire Elftor, c’est absolument génial. En traduisant ces BD, j’ai aussi appris plein de choses sur l’art du comic strip, sur la culture et la politique américaine et surtout sur les habitudes hygiéniques des français…

Dans lunivers francophone, les webcomics sont en fait beaucoup moins répandus que dans l’internet anglophone, voire inexistants. Le portail lapin avec toutes ses BDs est le seul dans son genre, et il reste à lécoute des futurs nouveaux talents !!

Têt2brick Pour tes fans inconditionnels, pourrais-tu nous parler un peu de toi? Ton enfance? tes animaux de compagnie? Pourquoi tu fais une fixation sur les peluches et les canards en bois?

Phiip On va faire un marché : d’abord les lectrices envoient les photos susmentionnées, et ensuite je vous révèlerai le prénom de mon chien de quand j »étais petit.

Têt2brick Une petite description sommaire de « lapin » qui pourrait donner envie aux paranoïaques d’aller y jeter un œil?

Phiip Lapin, c’est bon comme du bon pain. Avec 940 épisodes, plus de 90 histoires pour tous les goûts, des histoires de cailloux, de bureaux, d’ordinateur, de sites pornos, de romance, d’aventure, des parodies de films connus (vraiment différentes des parodies classiques, croyez-moi ! !) et énormément de lapins qui s’enfilent.

Recommandé pour tous publics.

Têt2brick Bon question finale, tu peux nous refiler le nom de ton dealer ? parce que je sais pas ce que tu prends mais ça à l’air de déchirer.

Phiip Je ne dis pas qu’il ne m’est jamais arrivé de fumer, mais ça n’aide absolument pas. L’exercice lapin est indissociable d »une tête claire. Je préfère de loin les bières belges ou flamandes pour le fun : 3Monts, Karmeliet, Choulette, etc. Hélas, les scénarios pondus lorsque je suis bourré se révèlent la plupart du temps plutôt pathétiques le lendemain matin, alors maintenant je fais les choses dans l’ordre : d’abord je bois*, ensuite je dors, après je cuve, après je me roule en boule dans un coin du grenier, et après j’écris. Ça prend plus de temps, mais c’est plus efficace.


(*parfois, insérer « vomir » au milieu, je suis très très fort en vomi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *